Un sportif réfléchit trop !?

 

Les scientifiques de l’universitĂ© de Twente ont demandĂ© Ă  22 volontaires de tirer 15 penaltys chacun selon un protocole dĂ©fini et avec un niveau de pression croissant.
Les 5 premiers penaltys ont été tirés sans gardien, les 5 suivants avec un gardien amical et les 5 derniers avec un gardien agressif.
Pendant leurs tirs des capteurs ont mesuré l’oxygĂ©nation du cerveau (son “activitĂ©”) lorsque le penalty est rĂ©ussi ou non et comment il rĂ©agit Ă  la pression.
Il apparaĂźt que leurs observations concordent avec la thĂ©orie de l’efficacité neuronale qui stipule que l’on peut atteindre une performance optimale en activant les zones cĂ©rĂ©brales liĂ©es Ă  cette performance.
En clair, pour tirer un penalty, les tireurs “activent” le cortex moteur qui planifie, contrĂŽle et exĂ©cute les mouvements afin de rĂ©ussir le pĂ©nalty.

Et “A l’inverse, quand un joueur ratait un penalty, c’est une zone non-pertinente qui s’était activĂ©e : le cortex prĂ©frontal, qui est plutĂŽt consacrĂ© Ă  la rĂ©flexion Ă  long terme. “Comme le cortex temporal gauche est liĂ© Ă  l’auto-instruction et Ă  l’auto-rĂ©flexion, cette activation accrue indique que les joueurs expĂ©rimentĂ©s rĂ©flĂ©chissent trop Ă  la situation et nĂ©gligent leurs compĂ©tences automatisĂ©es”, écrivent les auteurs de l’étude. Ironie du sort : ce serait donc quand les joueurs de football rĂ©flĂ©chissent trop, qu’ils en viennent Ă  hĂ©siter et finissent par Ă©chouer Ă  la tĂąche… quand ils devraient en rĂ©alitĂ© faire confiance Ă  leurs automatismes.

La morale de l’étude se veut simple : mieux vaut, pour un joueur professionnel, rester dans l’instant prĂ©sent.”

Il existe plusieurs mĂ©thodes pour travailler cette “focalisation dans l’action” comme les exercices Vittoz ou encore les fiches pratiques proposĂ©es par la mĂ©thode Target afin d’apprendre Ă  stimuler les zones de l’action du cerveau.

Un constat et et des entrainements mentaux qui s’Ă©tendent Ă©videmment Ă  d’autres mĂ©tiers soumis Ă  de trĂšs hauts niveaux de stress.

Pour aller plus loin lire ici